De futurs Jeux

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

De futurs Jeux olympiques et paralympiques d'hiver en Colombie-Britannique

Sous la direction des Nations Líl̓wat (Lilwat), xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam), Sḵwx̱wú7mesh (Squamish) et səlilwətaɬ (Tsleil-Waututh), l'équipe de faisabilité 2030 étudie la possibilité d'accueillir les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2030 en Colombie-Britannique. Il s'agit d'un processus mené par les peuples autochtones et financé par des fonds privés qui peut et devrait créer un précédent quant à la façon dont nous travaillons en collaboration en tant que dirigeants sportifs, représentants gouvernementaux, communautés autochtones et hôtes de sites pour examiner les possibilités qui peuvent grandement profiter à notre pays et à ses citoyens.

Ces Jeux peuvent être un rayon d’espoir, nous inspirant à vivre en meilleure santé, trouver l’harmonie avec le territoire, nous honorer les uns les autres et bâtir un Canada plus fort. Menés par les peuples autochtones, les Jeux s’appuieront sur les héritages durables de Vancouver 2010 en plus de les améliorer, tout en accélérant notre parcours commun vers la réconciliation. Ces Jeux seront inclusifs, durables et à incidence climatique positive qui conduiront le changement en offrant aux communautés, aux entreprises, aux organismes et au public un rêve commun à partager, tout en créant des héritages qui tiennent compte des priorités et des besoins d’une nouvelle génération de Canadiens.



Pourquoi maintenant?

En 2010, les yeux du monde entier se sont tournés vers le Canada pour voir une nation partager fièrement ses trésors, les bras ouverts et le cœur rayonnant. Pas moins de 12 ans après l'extinction de la flamme des Jeux de Vancouver 2010, vous pouvez encore en ressentir les retombées aujourd'hui.

La possibilité d'accueillir des Jeux olympiques et paralympiques est une occasion unique qui nous est offerte une fois de plus de façon remarquable. L'organisation d'autres Jeux dans la région permettra d'exploiter et de renforcer le puissant héritage de Vancouver 2010, en créant de nouveaux patrimoines olympiques et paralympiques pour soutenir une nouvelle génération de Canadiens.


De futurs Jeux nous donneraient à tous l'occasion de nous souvenir de ce que nous avons ressenti en tant que pays, unis dans la fierté et la passion. C'est une occasion de renouveler les sites, les programmes et les partenariats créés à l’occasion des Jeux de Vancouver 2010 et qui continuent aujourd'hui à faire progresser nos communautés.

Comme initiative menée par les peuples autochtones, c'est surtout l'occasion de faire progresser un engagement collectif en faveur de la réconciliation, d'amplifier les voix des communautés autochtones et de s'engager avec les Canadiens à imaginer à nouveau ce que peuvent être les Jeux d'hiver et comment ils peuvent contribuer à construire un Canada meilleur et plus fort.

Nous avons la capacité de créer des Jeux qui ne se tiendront pas dans l'ombre de Vancouver 2010, mais fièrement et audacieusement à ses côtés, en s'appuyant sur l'héritage du passé et en envisageant un avenir encore plus fort et plus résilient. Nous l'avons déjà fait. Nous pouvons le refaire à nouveau.

Un concept de Jeux en trois cercles

En suivant les principes directeurs qui comprennent une responsabilisation fiscale et environnementale, bâtir sur l’héritage des sites de 2010, considérer la météo pour les épreuves disputées à l’extérieur et créer une atmosphère de Jeux pour les athlètes, les spectateurs et les résidents, le concept des Jeux s’est naturellement tracé autour de trois cercles – un symbole sacré dans les cultures autochtones, tenant compte de la forme du monde, du soleil et de la lune et illustrant l’interdépendance de toutes les formes de vie. Le cercle dépeint l’égalité entre les partenaires et accueille tout le monde autour de la table.

Les trois cercles proposés dans le concept des Jeux pour accueillir les épreuves sportives de 2030, la programmation culture ainsi que les célébrations sont Whistler (territoires Lil’wat et Squamish), Vancouver et la vallée du Bas-Fraser (territoires Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh), et Sun Peaks (territoires d’Adams Lake, Little Shuswap Lake et Neskonlith). Lisez le concept initial d'accueil complet ici.Ces Jeux sont l'occasion de rappeler notre passé, de renouveler notre présent alors que nous sortons de la pandémie, et d'imaginer notre avenir à nouveau en tant que nation pour laquelle la vérité et la réconciliation, la durabilité et notre santé physique et mentale sont primordiales.

La réconciliation - au cœur des Jeux

Par l’invitation des Nations Lil’wat, Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh à la Ville de Vancouver, à la Municipalité de villégiature de Whistler, au Comité olympique canadien et au Comité paralympique canadien sur leurs terres invitant le COC, le CPC et les gouvernements sur leurs terres et dans la conversation, les Nations fixent les conditions d'exploitation et ont un droit de regard au niveau de la gouvernance sur chaque étape du projet. Le travail sera fait conformément aux protocoles autochtones et aux valeurs du respect, de l'inclusion et de la communauté, chaque étape du processus, tout en mettant en œuvre les priorités et les principes énoncés dans la CVR91, la DRIPA and la DNUDPA.

Progresser ensemble

Tout comme Vancouver 2010 a été un catalyseur de la croissance économique, culturelle et communautaire, l'organisation de futurs Jeux en Colombie-Britannique est une occasion unique d'accélérer le progrès et de créer de nouveaux héritages. Ces Jeux permettront de tirer parti des répercussions durables des Jeux de Vancouver 2010, de les mettre en valeur et de provoquer des changements positifs en donnant aux communautés, aux entreprises, aux organisations et au public un rêve commun à partager.

Ce concept mené par les peuples autochtones repose sur une vision solide enracinée dans le désir d’être de bons intendants de l’eau, de la terre, de la montagne et du ciel et comprend des sites de classe mondiale. Il peut être livré par les personnes possédant les compétences et l’expérience nécessaires, axé sur les héritages durables qui profiteront aux générations futures, tout en aidant une nouvelle génération à développer ses propres compétences.

De futurs Jeux olympiques et paralympiques d’hiver peuvent nous rappeler qu’il y a plus de choses qui nous unissent que celles qui nous divisent. Il faudra que nous travaillions tous ensemble dans une action concertée vers la réconciliation. Nous sommes tous à bord du même canoë, partageant notre énergie pour aller de l’avant.

Échéancier

Les récents changements apportés à l'approche d'élection des futurs hôtes du CIO ont permis de réaliser d'importantes économies pour les futurs hôtes, offrant ainsi au Canada la possibilité d'élaborer un projet et un plan directeur plus durables. Pour en savoir plus sur la nouvelle approche d'élection des futurs hôtes du CIO, cliquez ici. Ce nouveau processus a permis de simplifier les échéances de soumission, de réduire les coûts de soumission et d'assouplir les exigences en matière d'accueil.


De futurs Jeux olympiques et paralympiques d'hiver en Colombie-Britannique

Sous la direction des Nations Líl̓wat (Lilwat), xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam), Sḵwx̱wú7mesh (Squamish) et səlilwətaɬ (Tsleil-Waututh), l'équipe de faisabilité 2030 étudie la possibilité d'accueillir les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2030 en Colombie-Britannique. Il s'agit d'un processus mené par les peuples autochtones et financé par des fonds privés qui peut et devrait créer un précédent quant à la façon dont nous travaillons en collaboration en tant que dirigeants sportifs, représentants gouvernementaux, communautés autochtones et hôtes de sites pour examiner les possibilités qui peuvent grandement profiter à notre pays et à ses citoyens.

Ces Jeux peuvent être un rayon d’espoir, nous inspirant à vivre en meilleure santé, trouver l’harmonie avec le territoire, nous honorer les uns les autres et bâtir un Canada plus fort. Menés par les peuples autochtones, les Jeux s’appuieront sur les héritages durables de Vancouver 2010 en plus de les améliorer, tout en accélérant notre parcours commun vers la réconciliation. Ces Jeux seront inclusifs, durables et à incidence climatique positive qui conduiront le changement en offrant aux communautés, aux entreprises, aux organismes et au public un rêve commun à partager, tout en créant des héritages qui tiennent compte des priorités et des besoins d’une nouvelle génération de Canadiens.



Pourquoi maintenant?

En 2010, les yeux du monde entier se sont tournés vers le Canada pour voir une nation partager fièrement ses trésors, les bras ouverts et le cœur rayonnant. Pas moins de 12 ans après l'extinction de la flamme des Jeux de Vancouver 2010, vous pouvez encore en ressentir les retombées aujourd'hui.

La possibilité d'accueillir des Jeux olympiques et paralympiques est une occasion unique qui nous est offerte une fois de plus de façon remarquable. L'organisation d'autres Jeux dans la région permettra d'exploiter et de renforcer le puissant héritage de Vancouver 2010, en créant de nouveaux patrimoines olympiques et paralympiques pour soutenir une nouvelle génération de Canadiens.


De futurs Jeux nous donneraient à tous l'occasion de nous souvenir de ce que nous avons ressenti en tant que pays, unis dans la fierté et la passion. C'est une occasion de renouveler les sites, les programmes et les partenariats créés à l’occasion des Jeux de Vancouver 2010 et qui continuent aujourd'hui à faire progresser nos communautés.

Comme initiative menée par les peuples autochtones, c'est surtout l'occasion de faire progresser un engagement collectif en faveur de la réconciliation, d'amplifier les voix des communautés autochtones et de s'engager avec les Canadiens à imaginer à nouveau ce que peuvent être les Jeux d'hiver et comment ils peuvent contribuer à construire un Canada meilleur et plus fort.

Nous avons la capacité de créer des Jeux qui ne se tiendront pas dans l'ombre de Vancouver 2010, mais fièrement et audacieusement à ses côtés, en s'appuyant sur l'héritage du passé et en envisageant un avenir encore plus fort et plus résilient. Nous l'avons déjà fait. Nous pouvons le refaire à nouveau.

Un concept de Jeux en trois cercles

En suivant les principes directeurs qui comprennent une responsabilisation fiscale et environnementale, bâtir sur l’héritage des sites de 2010, considérer la météo pour les épreuves disputées à l’extérieur et créer une atmosphère de Jeux pour les athlètes, les spectateurs et les résidents, le concept des Jeux s’est naturellement tracé autour de trois cercles – un symbole sacré dans les cultures autochtones, tenant compte de la forme du monde, du soleil et de la lune et illustrant l’interdépendance de toutes les formes de vie. Le cercle dépeint l’égalité entre les partenaires et accueille tout le monde autour de la table.

Les trois cercles proposés dans le concept des Jeux pour accueillir les épreuves sportives de 2030, la programmation culture ainsi que les célébrations sont Whistler (territoires Lil’wat et Squamish), Vancouver et la vallée du Bas-Fraser (territoires Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh), et Sun Peaks (territoires d’Adams Lake, Little Shuswap Lake et Neskonlith). Lisez le concept initial d'accueil complet ici.Ces Jeux sont l'occasion de rappeler notre passé, de renouveler notre présent alors que nous sortons de la pandémie, et d'imaginer notre avenir à nouveau en tant que nation pour laquelle la vérité et la réconciliation, la durabilité et notre santé physique et mentale sont primordiales.

La réconciliation - au cœur des Jeux

Par l’invitation des Nations Lil’wat, Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh à la Ville de Vancouver, à la Municipalité de villégiature de Whistler, au Comité olympique canadien et au Comité paralympique canadien sur leurs terres invitant le COC, le CPC et les gouvernements sur leurs terres et dans la conversation, les Nations fixent les conditions d'exploitation et ont un droit de regard au niveau de la gouvernance sur chaque étape du projet. Le travail sera fait conformément aux protocoles autochtones et aux valeurs du respect, de l'inclusion et de la communauté, chaque étape du processus, tout en mettant en œuvre les priorités et les principes énoncés dans la CVR91, la DRIPA and la DNUDPA.

Progresser ensemble

Tout comme Vancouver 2010 a été un catalyseur de la croissance économique, culturelle et communautaire, l'organisation de futurs Jeux en Colombie-Britannique est une occasion unique d'accélérer le progrès et de créer de nouveaux héritages. Ces Jeux permettront de tirer parti des répercussions durables des Jeux de Vancouver 2010, de les mettre en valeur et de provoquer des changements positifs en donnant aux communautés, aux entreprises, aux organisations et au public un rêve commun à partager.

Ce concept mené par les peuples autochtones repose sur une vision solide enracinée dans le désir d’être de bons intendants de l’eau, de la terre, de la montagne et du ciel et comprend des sites de classe mondiale. Il peut être livré par les personnes possédant les compétences et l’expérience nécessaires, axé sur les héritages durables qui profiteront aux générations futures, tout en aidant une nouvelle génération à développer ses propres compétences.

De futurs Jeux olympiques et paralympiques d’hiver peuvent nous rappeler qu’il y a plus de choses qui nous unissent que celles qui nous divisent. Il faudra que nous travaillions tous ensemble dans une action concertée vers la réconciliation. Nous sommes tous à bord du même canoë, partageant notre énergie pour aller de l’avant.

Échéancier

Les récents changements apportés à l'approche d'élection des futurs hôtes du CIO ont permis de réaliser d'importantes économies pour les futurs hôtes, offrant ainsi au Canada la possibilité d'élaborer un projet et un plan directeur plus durables. Pour en savoir plus sur la nouvelle approche d'élection des futurs hôtes du CIO, cliquez ici. Ce nouveau processus a permis de simplifier les échéances de soumission, de réduire les coûts de soumission et d'assouplir les exigences en matière d'accueil.


Des histoires de 2010

Pour certains, c'était de regarder le but en or de Sidney Crosby. Pour d'autres, ce fut d'encourager la flamme olympique à son passage dans leur ville natale. Qu'il s'agisse d'échanger des épinglettes olympiques, de mettre la main sur une paire de mitaines rouges officielles ou d'assister à la spectaculaire cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques d'hiver, chacun a son propre moment fort de Vancouver 2010.

De tous les innombrables souvenirs de Vancouver 2010, celui qui brûle le plus est le sentiment de fierté qui revient encore aujourd'hui quand nous nous rappelons les 27 jours glorieux où tous les regards étaient tournés vers le Canada, témoins de ce moment où nous avons partagé le meilleur de nous-mêmes avec le monde. D'un océan à l'autre, ce dont les Canadiens ont rêvé ensemble, nous nous en souvenons maintenant ensemble - une expérience partagée qui nous a tous rassemblés comme jamais depuis une génération.

Aujourd'hui, l'influence de Vancouver 2010 est visible partout, des lieux où nous nous réunissons et faisons la fête aux innombrables podiums de nos athlètes. De tous les nombreux héritages que Vancouver 2010 a laissés derrière elle, le plus important cependant est la conviction ou la confiance à ne pas se limiter à rêver de grandes choses, mais aussi de les réaliser.

L'organisation de futurs Jeux dans la région nous donnerait l'occasion de rêver à nouveau en grand, de créer de nouveaux souvenirs et de nous souvenir du passé, en reconnaissant et en honorant l'histoire des peuples autochtones sur le territoire traditionnel desquels ces Jeux seront organisés.

Nous vous encourageons à partager votre histoire ci-dessous sur les répercussions des Jeux de Vancouver 2010 sur vous et votre communauté, ou à partager ce que vous envisagez pour de futurs Jeux dans la région.

Merci de partager votre histoire avec nous.

Tous les champs marqués d’un astérisque (*) doivent obligatoirement être remplis.

image du chargeur
Vous n'avez pas reçu de confirmation?
On dirait que vous êtes déjà inscrit, s'il vous plaît fournir le mot de passe. Vous avez oublié votre mot de passe ? Créer un nouveau maintenant..
Annuler
  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    D’avoir porté la flamme olympique à Terre-Neuve

    il y a 4 mois

    L’expérience olympique de 2010 m’accompagnera pour le reste de ma vie. L’engouement a démarré en 2003 quand je suivais en direct le dévoilement de la décision du CIO et en criant quand Vancouver a remporté le vote pour accueillir ces Jeux. J’ai passé les années en route vers les Jeux à trouver des moyens de m’impliquer. Je n’étais âgée que de cinq ans pour les Jeux de Calgary en 1988, mais l’effet de voir le flambeau olympique passer près de chez moi est resté gravé dans ma mémoire depuis. Pour les Jeux de Vancouver 2010, j’ai été une des personnes... Poursuivre la lecture

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    De Vancouver 2010 à Tokyo 2020

    il y a 4 mois

    Quand Vancouver a organisé les Jeux olympiques d’hiver de 2010, j’étais au secondaire, une adolescente de 16 ans influençable qui essayait de trouver ce qu’elle voulait faire dans la vie.

    J’ai eu la chance de pouvoir assister à la cérémonie d’ouverture avec ma famille et j’ai adoré chaque instant. Quand le défilé des athlètes a commencé, j’étais fascinée. J’étais incapable de quitter les athlètes des yeux, j’imaginais à quel point ils devaient être fiers de représenter leurs pays respectifs. Ils savaient qu’ils avaient réussi, que c’était là le summum de la compétition sportive. Ce moment précis a été tellement inspirant... Poursuivre la lecture

  • Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

    Un moment que je n'oublierai jamais

    il y a 4 mois

    Ma nomination comme porte-drapeau d’Équipe Canada pour les Jeux olympiques d’hiver de Vancouver 2010 est un moment que je n’oublierai jamais.
    C’était un honneur qui m’a laissée... nerveuse! Ma première course était prévue 36 heures après la cérémonie d’ouverture et j’ai commencé à m’inquiéter du fait que je n’allais peut-être pas être capable de performer à la mesure de mon potentiel en raison de ce court laps de temps. Mes amis de la Première Nation Squamish m’ont contactée quand ils ont vu à quel point j’étais nerveuse. Ils m’ont offert leur amitié et leur soutien pour m’aider à ‘ouvrir mon... Poursuivre la lecture

Dernière mise à jour de la page: 29 sept 2022, 13h22